Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Besoin de coach politique ?

Découvrez la synergologie :

Une petite révolution dans l'approche de la communication "non verbale",
fondée sur les derniers travaux en neurosciences et qui nous vient du Québec.
Rencontre avec Philippe Turchet, à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage (octobre 2009) : "Le Langage universel du corps".
Vous avez besoin pour votre métier de décrypter le langage du corps ?
Nous pouvons construire pour vous une formation sur mesure, en savoir plus.

PARTICIPEZ !

Unknown-copie-1.jpeg images-1.jpeg images-2 images.jpeg

 

Coach en communication et synergologue (spécialiste du langage corporel), Stephen Bunard, développe avec une équipe de professionnels du coaching le concept de "coaching politique" - marque déposée à l'INPI - depuis 2002.

2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 12:29
_1274596_campbell_blair_car300.jpg
Tetra Media Fiction et Macondo débuteront en mai le tournage des "Hommes de l'ombre" pour France 2. Cette série de six épisodes évoque le monde de la politique et de ses ambigus communicants adorateurs d'éléments de langage, de storytelling et autres actions d'influence. Lesquelles ont été sévèrement pointés dans un livre-enquête publié par deux journalistes il y a quelques mois : "Les Gourous de la com".
La série, créée par l'écrivain Dan Franck et réalisée par Frédéric Tellier qui a contribué de nombreuses publicités (Renault, Toyota, SFR, Peugeot, GDF, etc.), cette série mettra en scène Nathalie Baye et Philippe Magnan,deux candidats de droite se disputant âprement la succession du président sortant, tué dans un attentat. Les «spin doctors» seront interprétés par Bruno Wolkowitch et Grégory Fitoussi. La diffusion est prévue, évidemment, avant l'élection présidentielle de 2012.
Rappelons que "to spin" en anglais signifie "tordre", le spin doctor tord la réalité, crée des images symboliques (on met un col roulé à Sarkozy pour qu'il ait l'air accessible, on met Royal en nuisette et les cheveux ondulés au stad Charléty), ; c'est souvent un ancien publicitaire qui faisait la réclame de lessives ou d'automobiles, un ancien journaliste bénéficiaire du syndrome "vu à la télé" qui recycle son carnet d'adresse, un vieux (ou une vieille) briscard(e) de la communication politique (plus prosaïquement attaché(e) de presse) ayant attaché ses services à une officine politique ; certains ont même mis le nez pour des revues pornographiques comme l'ancien gourou de Blair, Campbell, un nom prédestiné pour aider un politique à vendre sa soupe ; on est donc loin du coaching, du travail sur le style et d'une approche méthodologique appuyée sur des outils et la pluridisciplinarité.
Repost 0
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 11:40
A lire un excellent dossier dans le NouvelObs.com sur les relations sulfureuses entre les médias et les pouvoirs. On y apprend que l'ancien journaliste de Canal+, Paul Moreira, rédacteur en chef du magazine d'investigation "90 Minutes", récemment supprimé de la grille des programmes, s'est déclaré favorable à une instance "multipartite" qui viserait à protéger "l'indépendance des journalistes", comment l'institut TNS mesure la "pression médiatique", celle de Nicolas Sarkozy aurait été en 2006 de 38% supérieure à celle de la candidate PS, tout un dossier est consacré à l'affaires des caricatures de Mahomet. Et ce n'est là qu'une sélection.

Repost 0
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 17:56
À peine une semaine d'écoulée en septembre et c'est la rentrée des crasses ! 

François Bayrou a jeté un pavé dans le marécage médiatique où s'ébrouent les canards boîteux du journalisme stigmatisant récemment
ces industriels qui, à travers leurs médias, leurs "danseuses", « ont le plus grand intérêt à maîtriser, tenir les choix futurs des Français de manière qu'au bout du compte, leur avenir soit préservé ».

Dans le collimateur du patron de l'UDF : Bouygues, Dassault et Lagardère, qui ont des participations dans la plupart des télévisions, journaux ou radios français. D'après lui, ces grands groupes qui ont « des rapports de clients avec l'Etat, dont la vie et le développement dépendent de la commande publique » orienteraient le choix des Français vers des candidats qui leur seraient favorables sur le long terme.

Jean-Pierre Elkabbach, qui est de tous les rendez-vous de pouvoir depuis des décennies, a conseillé à François Bayrou « de tourner sept fois la langue dans la bouche » avant de se lancer avec un bel aplomb dans un playdoyer sur l'indépendance de la presse française. Rappelons que le patron de la station qui appartient à Lagardère est expert en matière d'indépendance des médias, depuis le jour où il a appelé Sarkozy pour qu'il lui suggère un nom de journaliste afin d'étoffer le service politique d'Europe 1. Apprendre à tourner sa langue vaut mieux que savoir retourner sa veste.

Quant à Berlusconi, au train où vont les choses, on va un jour apprendre qu'on parle de lui pour prendre la tête de Reporters Sans Frontières... !?

Pour finir de bonne humeur cette humeur, cette anecdote extraite d'un ouvrage de Anne-Marie Rocco qui a consacré récemment un livre à l'homme politique Serge Dassault, propriétaire du Figaro, notamment, missile médiatique à faible portée. Il répond à des notables bordelais UMP à la question de son intervention dans les canards dont il est actionnaire : « J'essaie mais ce n'est pas facile. » Quand la candeur remplace la pudeur, on commence à sentir qu'il faut davantage en pleurer qu'en rire...
Repost 0
Published by Stephen BUNARD - dans Presse et médias
commenter cet article
30 janvier 2006 1 30 /01 /janvier /2006 11:12
Les initiatives de démocratie locale avaient bien fleuri aux temps fastes de la nouvelle économie mais aucune n'avait finalement percé. L'idée avait consisté à créer des sites Internet d'information par quartiers ou par arrondissements. Gageons que les blogs qui donnent une deuxième vie à la "nouvelle économie" pourront y réussir. A signaler donc, Parisneuvieme.com. "Le blog des habitants du 9ème, Paris Neuvième, est le votre. Il n’y a aucune démagogie dans cette ambition. Il peut devenir, parmi d’autres et si vous le souhaitez, un lieu de dialogue entre les habitants de l’arrondissement et ceux qui aujourd’hui l’administrent ou ceux qui sont candidats à l’administrer, en dehors des circuits traditionnels. Point de censure, point d’intérêts à défendre, une espèce de liberté. Notre démocratie pourrait beaucoup y gagner."
Repost 0
Published by Stephen BUNARD - dans Presse et médias
commenter cet article
21 janvier 2006 6 21 /01 /janvier /2006 12:40
Edifiante l'originalité des newsmagazines ! En une cette semaine de l'Express, la trombine du ministre de l'Intérieur qui peut compter sur ce magazine pour assurer sa promotion, quand son auto-promotion ne suffit plus. Je n'en ai pas tenu la comptabilité mais je pense que le coup nous est fait tous les deux mois. J'avais déjà envoyé un mail, en qualité d'abonné, resté sans réponse, pour attirer l'attention sur la fréquence étonnante de ce choix de couverture. J'avais dernièrement adoré "l'entretien exclusif" (sic) que le ministre avait accordé à Denis Jembar. Les journalistes ne croient que ce qu'on leur dit. L'honnêteté me pousse à dire que j'aurais la même réaction s'il s'agissait de Royal, Lang, Villepin etc. Un proverbe africain dit que "celui qui pagaie dans le sens du courant fait rire les crocodiles". Alors, rions ! Le souci est que cela ne choque même plus. Pour confirmer ce penchant, j'ai noté aussi 570 requêtes pour Sarkozy sur le site lexpress.fr, 255 pour Villepin et 83 pour Ségolène.

Déjà en nov. 2004 puis quasi tous les deux mois.

J'essaie de trouver consolation en regardant la Une du Point qui titre large sur : "Francs-maçons et Templiers, enquête sur une filiation secrète." Outre que cette proposition semble vouloir réinventer la roue, le marronnier est en avance.
Heureusement, le "Nouvel Obs" nous propose en couverture, une Nathalie Baye que l'âge rend toujours plus séduisante. Là encore, le printemps est en avance.
Et comme toujours Marianne râle encore cette semaine - comment ne pas trouver finalement cela normal - contre, cette fois-ci, les abus et gâchis de notre société - avec une couverture un peu épurée et moins cacophonique que d'habitude.

Mais dans tout cela, reste la question principale qui devrait faramineusement doper les ventes de celui qui osera tirer le premier, Sarkozy est-il franc-maçon ? Avant le printemps pour : Sarkozy est-il allergique au pollen ? ... Au pollen plus qu'à Villepin ?

Repost 0
Published by Stephen BUNARD - dans Presse et médias
commenter cet article
20 janvier 2006 5 20 /01 /janvier /2006 10:41
Le fonds d'investissement britannique Mecom, qui a déjà racheté le Berliner Zeitung en Allemagne, est en négociation avec le groupe français Dassault pour racheter le pôle Rhône-Alpes de la Socpresse. Lequel comprend notamment Le Progrès (238.000 exemplaires) et Le Dauphiné Libéré (247.000). Le pôle est évalué par Dassault à 400 millions d'euros. Vocento (premier groupe de presse quotidienne en Espagne est aussi sur les rangs, mais Mecom tient la corde. Après le belge Rossel qui a racheté en 2005 La Voix du Nord, ce serait la deuxième opération à faire entrer la presse dans le giron étranger. Je ne sais pas s'il faut s'en plaindre, mais toujours est-il que les industriels, fussent-ils notoirement des rangs conservateurs, se soucient guère de brader le patrimoine intellectuel régional de la France, et que, pour le coup, aucun politique ne vient appeler à un sursaut au nom du "patriotisme économique". La presse n'est décidément pas une entreprise comme les autres...
Repost 0
Published by Stephen BUNARD - dans Presse et médias
commenter cet article