Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Besoin de coach politique ?

Découvrez la synergologie :

Une petite révolution dans l'approche de la communication "non verbale",
fondée sur les derniers travaux en neurosciences et qui nous vient du Québec.
Rencontre avec Philippe Turchet, à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage (octobre 2009) : "Le Langage universel du corps".
Vous avez besoin pour votre métier de décrypter le langage du corps ?
Nous pouvons construire pour vous une formation sur mesure, en savoir plus.

PARTICIPEZ !

Unknown-copie-1.jpeg images-1.jpeg images-2 images.jpeg

 

Coach en communication et synergologue (spécialiste du langage corporel), Stephen Bunard, développe avec une équipe de professionnels du coaching le concept de "coaching politique" - marque déposée à l'INPI - depuis 2002.

5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 14:28
Certains lui déroulent le tapis rouge, l'autre la voie "Express". J'avais déjà remarqué que malgré un certain attachement sur le fond des articles à ne pas manifester sa préférence partisane pour l'élection présidentielle, le choix des couvertures du newsmagazine L'Express en disait souvent bien plus long. A l'époque, c'était seulement sur le quantitatif.

Naturellement, qui veut noyer son chien l'accuse de la rage, objectera-t-on, et je prête de malicieuses intentions à des gens qui n'en ont pas, je ne suis pas un sémiologue averti mais un brin d'observation permet de tirer des enseignements là où le subliminal n'est pas ; quant à la rage... du magazine à prétendre à l'objectivité... La Une visualisable sur tous les kiosques de France revient à économiser sur l'affichage publicitaire. La duplicité n'est jamais bonne conseillère éditoriale. A la différence de Marianne qui y va souvent assez fort mais face au vent.

Bref, pour le n°2908 du 29 mars 2007, Sarko, fier comme Artaban, regarde l'objectif dans les yeux. Il trône sur un canapé doré de style élyséen et, qui plus est, se confie. Tandis que Ségo dans le n°2909 du 5 avril 2007 regarde l'avenir (certes, la photo est jolie), comme sur une affiche électorale, donc n'est pas située dans l'univers pré-élyséen ; elle est sur un fond rose pâle qui ne la fait pas ressortir ; elle ne se confie pas, elle dit juste : "Si je suis élue..." et les trois petits points en disent long sur le thème, c'est pas gagné d'avance... Hé oui, n'oublions pas que les sondages ne font pas une élection.
Tandis que Sarko avance : "Le président que je serai" (sans point). Notons l'emploi du futur et pas du conditionnel. Alors que pour Ségo, les sous-titres, et seulement eux, pas l'accroche principale, évoquent en plus "la présidente qu'elle serait" et non "qu'elle sera".
Enfin chacun a un défi, lui : se faire aimer, elle, être crédible. A votre avis, les Français préfèrent voter pour qui dans ce cas là ?

Et Bayrou, à moins qu'il ne soit carrément zappé, il sera perché par l'Express sur un tracteur et geindra : "Si je pouvais être élu..." ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sb 12/04/2007 14:29

Concernant Bayrou : réponse aujourd'hui dans L'Express... Il ne mérite même pas la photo de Une... Un modeste "François Bayrou : Si je suis président..." au même titre que : "Darfour : Aux racines du mal". Refus criant de crédibiliser sa présence au 2e tour ou peur de devoir titrer sur Le Pen jeud prochain ?

Le sujet de Une est réservé à la mémoire et aux dernières révélations de la science, avec la photo de l'actrice Annie Girardot atteinte d'Alzheimer.

Mais c'est l'Express qui a la mémoire qui flanche en oubliant les sondages qui donnent Bayrou élu au 2e tour dans tous les cas et en ne conservant que ceux du premier tour...