Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse

Recherche

Besoin de coach politique ?

Découvrez la synergologie :

Une petite révolution dans l'approche de la communication "non verbale",
fondée sur les derniers travaux en neurosciences et qui nous vient du Québec.
Rencontre avec Philippe Turchet, à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage (octobre 2009) : "Le Langage universel du corps".
Vous avez besoin pour votre métier de décrypter le langage du corps ?
Nous pouvons construire pour vous une formation sur mesure, en savoir plus.

PARTICIPEZ !

Unknown-copie-1.jpeg images-1.jpeg images-2 images.jpeg

 

Coach en communication et synergologue (spécialiste du langage corporel), Stephen Bunard, développe avec une équipe de professionnels du coaching le concept de "coaching politique" - marque déposée à l'INPI - depuis 2002.

19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 21:51
Hier sur TF1, Ségolène était toujours aussi séduisante, drapée dans sa veste blanche, sur fond bleu et rouge, le tricolore était à l'honneur de facto. Un moment d'émotion, sincère, quand elle fait quelques pas vers un invalide, très ému, qui évoque la normalité et le regard des autres, elle lui prend la main. Rien n'est calculé. Proche des gens. Crédible. Une charge contre Aubade, (la société de lingerie) nommément citée, qui délocalise. Un rappel des valeurs essentielles : famille, éducation, sécurisation (ne pas confondre avec "sécurité"). Mme Royal est souvent d'accord avec tout le monde : à un chasseur, "les chasseurs il faut les laisser tranquilles". Et les lapins, il ne faut pas les laisser tranquilles ? Il est vrai qu'aucun n'était convié à cette grande messe. Prenez n'importe lequel des sujets majeurs de société, tenez, les lapins justement, le lexiségo donne à peu de choses près dans trois cas sur quatre :

"D'abord je voudrais vous dire merci, monsieur Lapin, pour votre question et à vous tous, pour tous ces témoignages vivants, c'est une question importante, je trouve que c'est inadmissible que les lapins soient les victimes innocentes des chasseurs, moi je veux ouvrir le débat et je veux être la présidente de la France qui épargne les lapins et leur donne des conditions de vie décentes ;
et je ferai une réforme pour que tous les lapins puissent se sentir en sécurité et citoyens à part entière, qu'on respecte leur différence, qu'ils soient intégrés dignement, afin que cela soit gagnant-gagnant."

Dommage que la sincérité patente de la candidate socialiste s'émousse dans une rhétorique taillée dans le prêt-à-répondre.





Partager cet article

Repost 0

commentaires